Cette expérience est disponible uniquement sur un appareil mobile

Noisetier à long bec

14

Nom latin : Corylus cornuta

Noisetier à long bec

Cet arbuste pousse en lisière des forêts sèches. Il ne dépasse pas 3 m de hauteur et possède des tiges très flexibles. Quant à son écorce, elle est grise est lisse. Les feuilles du noisetier sont simples, ovales, acuminées et grossièrement dentées.

Le noisetier à long bec est un arbuste très résistant au froid, qui survit à des températures au moins aussi basses que -50 °C dans la partie nordique de son aire de répartition indigène. Il ne dépasse généralement pas 3 mètres (8 pieds) de hauteur, ce qui en fait un excellent choix pour planter sous les lignes électriques!

Cet arbuste produit des noix arrondies, recouvertes d’une enveloppe pubescente, épineuses, en forme de bec, d’où le nom de noisetier à long bec. Bien que de petite taille, les noix du noisetier à long bec sont de bonne qualité et très savoureuses. Elles poussent dans une coque verte qu’on appelle l’involucre, dont le long « bec » explique le nom de cette espèce. Les noisettes sont prêtes à être récoltées à la fin d’août ou au début de septembre

Un peu d’histoire…

Les archives nous apprennent que les peuples des Premières Nations l’ont utilisé comme source de nourriture, ainsi que pour ses vertus médicinales. Les branches et les feuilles en infusion servaient à traiter des troubles cardiaques, alors qu’une décoction de l’écorce pouvait atténuer les douleurs de dentition chez les enfants. Mais, depuis l’arrivée des Européens, le noisetier à long bec semble avoir été utilisé marginalement. Les habitants appréciaient surtout ses graines pour leur bon goût jugé plus délicieux que celui des grosses noisettes. Heureusement, l’enveloppe charnue de la noisette (appelée brou) est urticante, protégeant ainsi le noisetier contre la cueillette commerciale et la surexploitation.


Source : Noisetier à long bec | Le site officiel du Mont-Royal (montreal.qc.ca)

00:00 / 01:04